Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Ostéopathie et la digestion: Le saviez vous?

Ostéopathie et la digestion: Le saviez vous?

Le 27 octobre 2018
Tout comprendre sur l’intérêt de séances d'ostéopathie dans le cas de problèmes digestifs chroniques.

L’ostéopathie est une thérapie manuelle qui se base sur l’étude de l’anatomie, de la physiologie et de la pathologie. Son but est d’aborder le corps humain dans sa totalité, ce qui inclut son rapport avec son environnement. Permettant de maintenir et de restaurer la mobilité, l’équilibre et l’harmonie des tissus.L’ostéopathie se concentre sur l’écoute du corps dans son ensemble. Bien plus qu’une simple thérapie manuelle non médicamenteuse, l’ostéopathie repose sur une approche globale de l’organisme, traitant les effets d’un dysfonctionnement, mais aussi ses causes profondes. Ainsi, elle propose une façon complémentaire d’aborder la santé, afin de prévenir et de guérir de nombreuses pathologies.

CHAMPS D’ACTION

Contrairement à ce que l’on peut penser l’ostéopathie ne se résume pas aux  seuls traitements du système musculo-squelettique dans les cas d’entorses, tendinites, lombalgies, périarthrites scapulaire. Mais également aux systèmes :

1) Neurologique : névralgies cervico-brachiales, d’Arnold, cruralgies, sciatiques…( le système neuro-végétatif : états dépressifs, nervosité, anxiété, stress)

2) Cardio-vasculaire : troubles circulatoires des membres inférieurs, congestion veineuse, hémorroïdes…

3)O.R.L et Pulmonaire : sinusites, vertiges, acouphènes, migraines, bronchites.

4)Traumatismes : chutes, accidents de voiture

5)Digestif : ballonnements, hernie hiatale, flatulences, colites, constipation, digestion difficile.

L’ostéopathie part tous ces champs d’action permet de maintenir un  bon équilibre digestif. Nous allons donc voir comment l’ostéopathe intervient dans le cadre de troubles fonctionnels intestinaux.

VISCERAL

L'ostéopathie viscérale se propose d'étudier manuellement les mouvements physiologiques des organes et d'apprécier les éventuelles perturbations de ceux-ci. Le concept d’ostéopathie viscérale s’appuient sur trois types de mouvements au sein de l’abdomen :

La motricité : C’est le mouvement passif des organes lié aux mouvements du corps humain.

La mobilité : C’est un mouvement automatique organique dirigé par le système nerveux végétatif : SNV. Ses automatismes sont « le mouvement respiratoire diaphragmatique», « le mouvement cardiaque» et « le péristaltisme organique(définition)

La motilité : C’est un phénomène intrinsèque lent et de faible amplitude. Ce mouvement est totalement indépendant des influences extérieures.

Le système viscéral abdomino-pelvien est un système suspendu engainé dans le péritoine, stabilisé par des ligaments, des mésos, et dont les organes sont réunis par des épiploons. Les organes et viscères représentant la cavité abdominale sont évidemment liés et donnent le concept «zone de glissement».

Pour l’ostéopathe, une perturbation de ce système entraîne des fixations ou adhérences dues à divers facteurs (opérations, pathologies infectieuses ou inflammatoires…).Cette perte de mouvement entraîne à son tour une diminution de la physiologie. En effet, l’ostéopathie se base sur une loi fondamentale qui imbrique la structure/fonction. Une bonne structure entraîne une bonne fonction et inversement une bonne fonction entraine une bonne structure. Dans le cas du syndrome du colon irritable, le fait de traiter le méso colon transverse ou le colon en lui même (c’est-à-dire la structure) améliorera la digestion (c’est-à-dire la fonction).

. D’où l’utilité des techniques viscérales dans le cadre des troubles fonctionels intestinaux.

VASCULAIRE

Le but de l’ostéopathie est d’améliorer l’apport vasculaire artériel afin de d’apporter aux  tissus les apports énergétiques nécessaires, mais aussi d’augmenter le retour veineux dans le but d’éliminer les toxines et les déchets contenus dans les tissus.(évoquer traitement)

DIAPHRAGME

Le diaphragme est la principale pompe du corps, cet important muscle aide à la respiration, le brassage digestif et le retour veineux. C’est un grand muscle squelettique qui sépare la cavité thoracique de la cavité abdominale. Il s’attache sur les côtes et les lombaires.

La respiration : Comme nous avons vu ci-dessus une bonne respiration est fondamentale pour un apport et une évacuation correcte. Le rôle physiologique du diaphragme dans la ventilation pulmonaire est fondamental. 

Le diaphragme permet un bon brassage digestif, en effet lors de l’inspiration celui s’appuie sur le contenu abdominal aidant ainsi à faire avancer le bol alimentaire et brasser les aliments . .Ceci est favorable à la progression du bol alimentaire et joue le rôle de stimulant local du péristaltisme.

Il permet également au bon retour veineux : Le diaphragme dans lequel passe le veine cave inférieur, aide ce retour veineux, en se contractant et en se relâchant, il agit ainsi véritablement comme une pompe qui achemine le sang vers l’oreillette droite du cœur. Il permet donc un bon drainage de la cavité abdominale.

Une perturbation de la mobilité diaphragmatique entrainera une diminution de la respiration, de la mobilité des viscères et donc un défaut de circulation ,de sécrétions ainsi qu’une perturbation du transit.

SYSTEME NERVEUX VEGETATIF

Tout le système digestif est dirigé par le système nerveux végétatif autonome. Il  est composé de deux systèmes : l’orthosympathique et le parasympathique.

Le nerf parasympathique qui intéresse la digestion est le nerf pneumogastrique, il permet la motricité et la sécrétion .Les fibres qui sont destinés au système digestif excitent le péristaltisme et relâchent les sphincters. Quelqu’un qui est dans ce mode de fonctionnement aura des tendances à la diarrhée.

 Le système sympathique  se situe le long des vertèbres le sympathique diminue le péristaltisme et contracte les sphincters. Quelqu’un qui est dans ce mode de fonctionnement aura des tendances à la constipation.

Notre travail en tant qu’ostéopathe est de comprendre dans quel schéma fonctionne le patient, est-il plus dans un système ou dans l’autre, et d’ensuite rétablir le fragile équilibre ortho/para par des techniques crâniennes, structurelles, et viscérales au niveau des plexus. Tout cela dans le but d’obtenir une digestion plus physiologique.

ENTRETIEN PERSONNEL

En plus de l'ostéopathie il est important d'observer certaines règles pour garder un bon équilibre digestif.

1) S'alimenter correctement

2) Effectuer des exercices de respiration abdominale

3) Renforcer la ceinture abdominale 

4) Faire de l'exercice

5) Manger dans un cadre calme et à des moments appropries

Des détails sur ces points vous seront communiqués à la fin de la séance avec votre ostéopathe.